Il devient de plus en plus insupportable, de voir comparés, dans les différents médias, les femmes et les hommes politiques actuels à de grands noms de notre histoire. Ce qui pourrait être risible devient franchement ennuyeux lorsque cela est répété de trop nombreuses fois mais aussi et surtout de façon totalement erronée.

Cela est certainement vrai pour d’autres, mais pour nous bonapartistes et napoléoniens, il devient de plus en plus difficile de supporter sans rien dire les comparatifs douteux, souvent faux et dénigrants, entre nos deux Empereurs et Nicolas Sarkozy ou bien entre le bonapartisme (réel) et les projets politiques du Président de la République.


Dans le numéro 532 de Marianne, Nicolas Sarkozy est souvent comparé à Napoléon III et son début de mandat au Second Empire, d’autres l’ont souvent comparé à Napoléon Ier … Qu’y a-t-il de réellement comparable ? Comparer nos deux Empereurs avec le Président de la République actuel c’est comme si vous compariez dans la chanson Henry Salvador et Michel Sardou à Michael Youn. Qu’à donc fait de comparable pour la France monsieur Sarkozy ? A-t-il doté notre pays d’avancées significatives comme Napoléon Ier avec le Code Civil ou la « paix intérieure » ? A-t-il tout comme Napoléon III fait progressé l’économie de notre pays ou le sort des plus démunis ? Non, je ne le crois pas. Laissons donc à nos deux Empereurs leurs victoires mais aussi leurs défaites, leurs défauts comme leurs qualités, mais de grâce cessons de vouloir à tout pris leur coller comme, triste et petit, descendant Nicolas Sarkozy.

Comment peut-on être amené à mettre en comparaison les principes « historiques » du bonapartisme avec telle ou telle politique de l’UMP ou du Président Sarkozy ? Ces principes que les bonapartistes défendent depuis plus de 200 ans sont l’Indépendance Nationale, la Souveraineté Populaire , le Progrès Social, l’Ordre et le refus des clivages, en quoi ceux-ci sont ils défendus totalement ? En rien !


Respect de l’Indépendance Nationale lorsque Nicolas Sarkozy va aux Etats-Unis se « prosterner » devant la toute puissance américaine ? Indépendance Nationale lorsque monsieur Sarkozy veut que la France , coute que coute, accepte la pseudo constitution européenne sous les traits de son mini traité ?


Respect du « Progrès Social » lorsque l’on est adepte du libéralise à tout va ? Comment respecter le progrès social lorsque l’on oppose à tout va la méritocratie à la ploutocratie et à la minoritairocratie.


Respect de l’Ordre lorsque l’on veut « détricoter » la France en stigmatisant les uns ou les autres, en séparant les communautés plutôt que réveiller le sentiment national ? En laissant des pans entiers du territoire national sous la coupe de délinquants ?


Où est donc le bonapartisme chez Sarkozy ? Nulle part !


Nous qui nous revendiquons bonapartistes et qui assumons totalement cette appartenance, nous demandons aux médias de ne plus employer de comparatifs aussi dégradants pour nos idées. Oui il existe encore de véritables bonapartistes dans notre pays, ils ont eux aussi leur mot à dire, un message à faire passer mais surement pas par l’intermédiaire de monsieur Sarkozy.